Formation pilote ULM Handivol

Le brevet de pilote ULM 3 axes adapté

Début des formations prévu 7 novembre 2018

Conditions d’obtention

formation pilote ulm handivol

Licence pilote ULM

Pour débuter une formation pilote Ulm handivol , Il faut avoir 15 ans révolus et satisfaire à un examen théorique auprès de la DGAC (Aviation civile) qui porte sur des sujets tels que:

  • Description et caractéristiques d’un ULM.
  • Mécanique de vol d’un ULM.
  • Caractéristiques des mouvements de l’air, influences sur le vol.
  • Météorologie, convection, thermiques, nuages, aérologie, etc…
  • La navigation aérienne.
  • La réglementation.

Pour finir sa formation pilote Ulm handivol , il faut ensuite suivre une formation pratique en école de 25 à 30 heures. Ces heures sont généralement en double commande, qu’il est possible de démarrer avant d’avoir obtenu le théorique.
Réussir le test à la qualification radio (Obligatoire à Montpellier – LFMT).

cette dernière vous permettra de vous déplacer, traverser en vol des zones contrôlées et de vous rendre sur d’autres terrains Ulm, ou aérodromes.

 Le brevet du pilote ULM multiaxes coûte en moyenne entre 2400€ et 3000€ TTC .

Il peut se passer en un an ou moins.

A l’issue de la formation, un instructeur habilité délivre une autorisation de vol seul à bord. La licence précise la classe ULM (multiaxes) pour laquelle cette autorisation est valable.
Un brevet est alors délivré, qui permettra de voler seul. Deux possibilités, soit sur une machine de Club, soit sur sa propre machine.

Ensuite une qualification emport passager, vous permettra de partager votre passion avec votre famille et vos amis. Cette qualification fait l’objet d’un test d’une heure. Ce test doit obligatoirement être réalisé par un Instructeur Ulm. Il  s’assurera de votre parfaite maîtrise des éléments de sécurité, préparation du vol, météo, visite pré-vol et check-list, maniabilité en vol, et prise en charge de votre passager.

Remarque: La pratique de l’ULM n’est assujettie à aucune visite médicale, à vous de savoir où se situent vos limites et ne prenez aucun risque. Cependant pour obtenir la première licence, de la fédération ULM, un certificat médical de non contre-indication à la pratique de l’ULM délivré par un médecin traitant sera exigé.

Voler exige au préalable une démarche volontariste et réfléchie, faite de choix et de contraintes librement acceptées. Il faut être convaincu que les qualités mentales requises pour piloter compteront plus que telle ou telle déficience physique. Ces dernières pouvant généralement être corrigée par une adaptation, mécanique ou autre, sur l’ULM.

La commission fédérale ”Vols Adaptés” a pour rôle d’informer, d’orienter et d’aider tous ceux pour qui l’accessibilité ou le pilotage d’un ULM (classe 3)standard peut présenter quelques difficultés.